Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Sophrologie et Bouddhisme Tibétain
 
Sophrologie et Bouddhisme Tibétain 07/11/2011

La sophrologie a-t-elle un lien avec le  bouddhisme tibétain ?

 

Méthodologie

 

La méthodologie appliquée en Sophrologie rend impossible l'utilisation de celle-ci dans un processus religieux. L'éthique de la Sophrologie est basée sur le respect de l'individu et de la diversité. Au niveau de son organisation et de sa méthodologie la Sophrologie respecte les droits de l'homme à la dignité et à la liberté, et demande à celui-ci de rechercher sa propre liberté c'est la première grande valeur de la Sophrologie. En recherchant à travers son entrainement l'autonomie de chaque individu elle est respectueuse de ce dernier dans sa globalité :

  • Plan physique
    La sophrologie recherche à ce que l'individu soit bien dans son corps et en prenne pleinement conscience. Le premier principe qui est le schéma corporel comme réalité vécue illustre cette nécessité d'être bien dans sa peau pour que la conscience humaine puisse librement s'exprimer à l'abri des contraintes.
  • Plans intellectuels et psychiques
    La Sophrologie offre aux pratiquants des méthodes de développement de leurs capacités permettant l'ouverture au monde extérieur et l'expression de toutes les possibilités de l'individu et le développement personnel.
  • Plan relationnel
    La Sophrologie propose le dialogue, l'écoute, la suspension du jugement et de l'interprétation et permet d'aiguiser la force d'expression.
  • Plan social et familial
    Des valeurs proposée dans la recherche personnelle de chaque consultant sont l'humanité, l'évolution de la conscience  humaine et des pensées positives envers les êtres chers.


La Sophrologie possède les qualités d'ouverture et de tolérance, elle n'impose aucune croyance et respecte la liberté de chacun. Dans sa quête de valeurs elle propose à chaque individu de trouver celles qui sont porteuses de sens pour lui, elle propose certaines valeurs constructrices de l'être mais n'en impose aucune. Elle n'agit jamais à l'insu de l'individu mais au contraire cherche à élargir son champs de conscience. Le consultant est maitre de son entrainement dont le but existentiel est de vivre en conscience et toujours garder sa liberté de choix. A ce titre chaque Sophrologue est libre de ses croyances et d'une éventuelle religion. Les Sophrologues sont indépendants, exercent leur profession en toute liberté dans le respect d'une éthique selon un code de déontologie.

 

Sophrologie et médecine


En Sophrologie tous les traitements médicaux nécessaires à l'individu sont acceptés nous agissons en synergie soit pour améliorer l'acceptation et l'efficacité de ceux-ci soit pour stimuler la prise en charge de l'individu par lui-même

 

Sophrologie et psychothérapie

Les techniques proposées favorise l'autonomie du consultant. L'attitude du Sophrologue évite le transfert et la dépendance du consultant, c'est lui seul qui conquiert sa propre liberté et qui recherche ses propres vérités existentielles.

 

Sophrologie et valeurs

 

La sophrologie s'inscrit dans l'humanisme moderne de l liberté de penser, elle respecte l'individu au plus haut point, sa personnalité, ses capacités, son autonomie et ses convictions personnelles. Elle est génératrice de tolérance d'écoute de l'autre, d'acceptation des différences et d'évolution de la conscience humaine.

 

La Sophrologie, vivance et transcendance

 

La sophrologie a comme objectif principal l'entrainement du processus de la «vivance» pour la conquête d'états de conscience supérieurs donc de la transcendance. La conscience humaine si elle le désire peut de chaque expérience sortir nouvelle avec un capital enrichi. Certains exercices sont d'excellentes méthodes d'entrainement de notre évolutivité. Pour stimuler le caractère transcendant de la conscience humaine nous reprenons à chaque fois l'expérience à vivre avec un regard nouveau dans le but de la dépasser. La sophrologie agit sur l'aspect original de la conscience  humaine, sa capacité d'autodépassement, c'est-à-dire sur ces potentialités d'évolution ascendante. Ce qui conduit à l'aspect spirituel de la conscience avec l'émergence possible du besoin de se sentir relier à…..,  de donner une origine et un but mais le sophrologue ne possède pas la connaissance. La Sophrologie permet le renforcement de ce mouvement d'élévation de la conscience sans mettre un point d'origine ni de but ce qui entrainerait un esprit religieux ou idéologique. Si nous travaillons sur l'évolutivité positive de la conscience humaine les sentiments existentiels se renforcent rapidement. Le ressenti existentiel au mouvement évolutif peut développer le désir d'être relier à une force ou à un ordre supérieur, et peut stimuler un sentiment religieux qui nous reliera à une origine et un but (religion : de relier à, de se sentir relier à,  et/ou laisser relier à). Nous pouvons aussi vivre plus simplement avec le sentiment d'exister dans et pour l'Univers (être uni vers l'universel). Nous pouvons aussi rester au niveau d'un  sentiment d'appartenance, d'être un maillon dans une évolution qui nous dépasse sans définir son origine ou sa finalité. Un des entrainements (RDC4) de la Sophrologie permet de vivre l'expérience de la groupéité, de la société, de l'humanité…. ; Toutes ces expériences peuvent rester non religieuses, elles peuvent aussi selon le désir de chacun rentrer dans le cadre de la religion pour laquelle il y a la foi. De part son évolutivité et sa transcendance il est tout à fait naturel que toute conscience humaine se sente et désire se relier au « grand mouvement » avec son origine et son but. Le rôle du Sophrologue est de contacter le phénomène et son caractère universel, sans aucune induction, c'est à chacun de découvrir sa propre réalité. La Sophrologie agit sur le « qui suis-je » et « où suis-je » et non sur le « d'où viens je » et « où vais-je ». La Sophrologie est avant tout une méthode de renforcement de la personnalité et des valeurs de l'individu.
Ses pratiques favorisent l'écoute de soi, l'autonomie et la référence à ses propres expériences. Elle n'intervient pas sur les contenus de la conscience mais facilite ces processus de fonctionnement.


La Sophrologie, spiritualité et croyances


La Sophrologie indépendamment de tous courant religieux mais s'inspirant quand même des grands acquis de ceux-ci propose une démarche existentielle dans laquelle chacun pourra vivre ses valeurs spirituelles et sa dimension transcendantale. Elle n'évacue pas le problème métaphysique mais laisse chacun y répondre selon sa propre vérité. Elle propose une méthodologie pour que chacun  puisse réfléchir selon ses racines, ses traditions, ses contenus propres, à sa destinée à ses grandes valeurs.
L'exploration des dimensions de la conscience conduit à une démarche spirituelle même si elle n'est pas religieuse. L'âme phénomène dont parle Caycedo n'est pas Bouddhiste, Chrétienne, ou Islamique, elle constitue la dimension spirituelle de l'homme capable de dépasser les contingences voir même ses propres nécessités. La sophrologie n'appartient à aucun dogme ni religion. L'utilisation de techniques de méditation en Sophrologie est une ouverture vers la dimension spirituelle de la conscience existentielle, vers une plus grande spiritualité. La Sophrologie propose deux valeurs transcendantales l'éternité et la divinité selon le code de déontologie de la Sophrologie Caycedienne ….. « la présence de ses grandes valeurs dans les racines de l'existence humaine a été le fait fondamental qui a illuminé la conscience des hominidés, et a permit le transit surprenant et inexplicable pour les représentants des sciences positives naturelles, d'une pré-conscience élémentale et évolutive vers la conscience transcendantales propre et exclusive de l'être humain » ……

 

Ce que propose la Sophrologie est l'être humain pris comme transcendance. La nouvelle quotidienneté est faite de la sublimation à chaque instant de tous les potentiels de l'Homme. La connaissance vient en réalité de la profondeur de l'être « Connais toi toi-même et tu connaitras l'univers et les dieux » « C'est la liberté découverte par le travail sophrologique qui fait de l'Homme une personnalité spirituelle ouverte à la transcendance. Les religions séparent, l'esprit religieux vivant unis car il repose sur une expérience fondamentale….LA VIE » DÜRCKHEIM


Sophrologie et Bouddhisme

 

Ce qui intéresse la Sophrologie est la méthodologie de la méditation de la recherche d'états supérieurs de conscience, c'est le processus agissant sur les états et niveaux de conscience. L' apport du bouddhisme à la conscience  est énorme notamment par le support de la méditation pure. Certaines pratiques de Sophrologie s'appuie sur le processus de la méditation pure bouddhique mais sans intentionnalité, sans induction métaphysique. La concentration, la méditation et la contemplation représente une partie importante de la discipline d'acquisition d'une conscience supérieure.

 

L'entrainement sophrologique de niveau 2 est inspiré du Bouddhisme tibétain, il s'agit de la contemplation du schéma corporel, des cinq sens, de la gravité, de la pensée.
Cependant toute interprétation (corps astral, sortie du corps, corps subtils….) est de l'intime conviction et sort du champ phénoménologique dans lequel s'inscrit la Sophrologie.

 

L'entrainement de niveau 3  basé sur la rencontre du corps et de l'esprit  est inspiré de la méditation ZEN.

 

Au niveau 5 le son est le vecteur fondamental de la prise de conscience de l'énergie mais il ne s'agit pas de mantras car il ne contient pas l'intention sacrée des orientaux.
Au niveau 6 la découverte de l'âme est fondée sur la rencontre du principe de vie (du latin anima : souffle) dans le corps sans aucune induction d'un principe indépendant et immortel qui est de l'ordre de la croyance de chacun. Dans le logo fondamental de la Sophrologie Caycedienne nous retrouvons le lotus sur l'eau en écho oriental des premières techniques . C'est un réservoir d'énergie (chakra)  l'énergie phronique à la base du flux de la conscience. Le Lotus symbole du Bouddhisme tibétain de pureté, de vérité , de vitalité….est très souvent représenté . La devise de la Sophrologie « Ut conscientia noscatur » signifie pour que la conscience SOIT.

Bouddha « La source de la souffrance est l'ignorance »



Marie  Perlin
Commentaires : 0|

Il existe 3 Articles pour cette Catégorie :<<123

Le 17 Décembre 2017

<<Novembre 2011>>

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Commentaires :
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
27/09/17 par Samuel
13/09/17 par Philippe
12/09/17 par Pauline
09/08/17 par Samuel
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :