Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Bars Access Consciousness
 
Bars Access Consciousness 25/12/2018

Gary Douglas, un américain, a trouvé par intuition, il y a environ 30 ans des points situés au niveau de la tête qui correspondent à tous les aspects de notre vie : la joie, la tristesse, la créativité…


Il s'est rendu compte que lorsqu'on active ces points de façon symétrique en polarité, cela crée une barre électromagnétique qui a la possibilité de dissoudre toutes les cristallisations, les solidifications, les points de vue fixes, les conditionnements dans lesquels nous nous sommes nous-mêmes gentiment enfermés comme dans une prison. Cette modalité de libération des mémoires cellulaires qui s'appelle les Bars® d'Access Consciousness™ est pour moi une approche énergétique qui rend les gens heureux, facilement, profondément. Je la pratique et l'enseigne depuis 2015.


En 2015, à l'issue de ma première journée de Bars®, j'ai été comme prise dans un tourbillon de déclics successifs, tant professionnels que personnels… J'ai commencé à me reconnaître de véritables talents pour parler en toute aisance de mon activité, j'ai osé m'exprimer au travers de la peinture et de l'écriture aux yeux du monde… Bref des changements pour le moins inattendus sont survenus et aujourd'hui encore, à chaque jour son lot de grandes et merveilleuses aventures en poussant la porte des possibilités et du choix !


Si par cet article, je peux vous donner l'envie de libérer tous les nuages (jugements, mémoires, pensées parasites) qui empêchent de laisser émerger et de faire rayonner votre soleil intérieur, qui n'est autre que la conscience (VS pilote automatique) alors ma démarche sera une vraie contribution. C'est comme dans la nature, le soleil est toujours là et pourtant parfois on ne le voit pas. Est-ce que cela veut dire qu'il n'est plus là? Non. C'est simplement que des nuages le cachent et il suffit que ces nuages partent pour que le soleil réapparaisse. Il a toujours été là.


On a tellement pris l'habitude de trouver normal d'être malheureux que l'on s'en donne des justifications permanentes ou presque. On a une sorte d'addiction aux drames, au pathétique qui fait qu'on s'en imprègne comme quelque chose de normal. D'ailleurs, le journal télévisé de 13 ou 20h en est une bonne représentation! A quand le journal télévisé des bonnes nouvelles ! De la même façon, observez autour de vous comment les gens se connectent entre eux… Entendez-vous souvent des personnes vous dire « Waouh, je suis tellement heureux dans ma vie, j'ai tellement de choses qui vont bien »


Or il y a un autre chemin, un chemin vers plus d'autonomie… Celui de l'accès à la conscience (à toujours plus de conscience) = l'approche d'Access Consciousness™. En fait notre mental est devenu notre chef, le dirigeant de notre vie alors même qu'il devrait être notre serviteur. Nous sommes toujours en train de réfléchir, d'analyser, de juger (c'est bien/c'est mal, c'est juste/c'est faux…). Notre mental nous ramène très souvent dans le passé et avoir des regrets ou nous projette dans le futur et avoir des peurs… C'est monsieur « ne fais pas ci / ne fais pas ça », « tu devrais faire ci /tu devrais faire ça », « tu t'es trompé, comme tu es nulle, quelle erreur dramatique tu as faite »… et bien d'autres ritournelles! Nous ne nous plaçons que très exceptionnellement pour la plupart d'entre nous dans l'instant présent, cette capacité à apprécier les choses qui sont là dans notre vie. Or une des première clé du bonheur, être à la bonne heure, c'est apprécier l'instant présent quel qu'il soit. Un mantra chez Access Consciousness™ est « tout de la vie vient à moi avec aisance, joie et gloire® ». Tout car la conscience inclut tout et ne juge rien.


On pense être libre et en fait pas du tout. Notre cerveau est comme un disque dur sur lequel sont gravés des programmes qui proviennent de la naissance, de la petite enfance, des générations antérieures. On est formaté avec tout plein de systèmes de croyances et de pensées limitantes et tout ce que l'on pense va devenir notre réalité. Les plus gravées dans notre inconscient sont « la vie est dure », « il faut travailler dur pour y arriver », « l'argent ne fait pas le bonheur »… Et il n'est pas possible d'évoquer une vie plus simple, plus facile sans passer pour un huluberlu qui vit au pays des bisounours et être sujet à commentaires tels que « redescends sur terre » « tu planes »…


Une des clés principales de cette approche est donc de faire un véritable « reset » de notre disque dur interne, changer nos programmations mentales. Si l'on veut un changement dans notre vie, il ne s'agit pas d'attendre le changement extérieur à soi. Notre vrai problème à cela sont nos résistances, or ce à quoi on résiste, persiste ! et cela fait souffrir !


Une autre clé est donc comprendre qu'il faut sortir du jugement, cette espèce de maladie mentale organisée qui nous place toujours dans le jugement, la dualité, des autres, de soi, des évènements ou situations. Les jugements que nous portons sur nous-même, nos voisins, nos amis, notre famille, notre gouvernement… sont des vibrations, qui deviennent des certitudes. Einstein disait « Nous sommes des antennes qui émettons une fréquence vibratoire qui va attirer des évènements, situations ou des personnes en correspondance avec cette vibration ». Autrement dit, nos pensées créent notre réalité, et c'est plutôt une bonne nouvelle dans la mesure où cela signifie que nous sommes créateurs de notre vie et si nous avons créé des choses qui ne fonctionnent pas pour nous, nous sommes toujours en mesure de les démonter et ainsi sortir du triangle victime / bourreau / sauveur. Nous avons le choix, nous poser comme victime et ne se donner aucun pouvoir ou comme responsable créateur et retrouver notre pouvoir. On a reçu le tort de soi en héritage, or nous sommes des cadeaux, nous sommes des êtres uniques, infinis même si souvent, les personnes ne le reconnaissent pas comme tels. Chacun d'entre nous a une couleur, un parfum unique à offrir au monde, un talent, des capacités bien distinctes de celles de nos parents, voisins ou amis. Nous ne sommes pas obligés de rester dans la dualité du bien / mal, correct / incorrect, juste / faux, il est temps de créer d'autres circuits neuronaux qui ne sont ni pour ni contre.


Nous avons suffisamment d'informations, notamment en matière de physique quantique, aujourd'hui pour savoir que nous pouvons changer notre vie et qu'en changeant notre vie, nous pouvons changer le monde. Le monde est le reflet vibratoire de ce que nous portons en nous. Nous sommes comme les cellules de l'humanité. Avec les Bars®, ce qui est impossible pour le mental, est vrai pour ceux qui l'ont expérimenté. Ne me croyez surtout pas, expérimentez! La personne qui vous donne ce protocole d'environ une heure ne peut savoir intellectuellement quelle est ou quelles sont les mémoires qui vont se libérer en priorité et on s'en moque. Avec cette approche, on n'a pas besoin de se demander quoi faire ou quoi changer, on ne mentalise pas, on n'intellectualise pas. La manifestation du changement va se faire à notre insu et pas toujours sous la forme que l'on attend.


Une autre clé est l'art de poser des questions, ouvertes, sans attendre de réponse en utilisant le champ vibratoire, pas le mental car le mental est limité, il ne fonctionne qu'avec ce qu'il connaît ; des questions telles que « quelles sont les infinies possibilités pour que ma vie deviennent….(à vous de compléter)? » « Quoi d'autre est possible ici? » « Comment cela devient encore mieux que cela? ». C'est ce qui s'appelle l'intrication quantique ou selon K. Jung, la synchronicité. L'univers conspire pour nous, il est toujours là, il n'y a qu'à demander pour recevoir « Que faudrait-il pour… » Plus on vit de synchronicités (en acceptant d'être une question ambulante) plus on crée de possibilités nouvelles par de nouvelles prises de conscience et ces prises de conscience amènent à faire des choix différents et cela marche à l'infini…


Dispenser ou transmettre ces outils, c'est rendre les personnes plus conscientes, plus autonomes dans leur changement. Un proverbe qui illustre à mon avis très bien cela « Si quelqu'un a faim, ne lui apporte pas de poisson, apprends lui à pêcher ».



Marine  VAILLANT
Commentaires : 0|
Le 26 Mars 2019

<<Décembre 2018

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
26
27
28
29
30
31
Commentaires :
12/11/18 par Sylvie
12/11/18 par Sylvie
08/11/18 par celia
09/10/18 par Julien
09/10/18 par Julien
09/10/18 par Docteur
09/10/18 par Samantha
08/10/18 par Emilie
08/10/18 par Antho
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :