Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Cure Thermale
 
Cure Thermale 14/04/2013

Prévention et conseils sont au coeur des séjours en station thermale et apportent un véritable bénéfice aux personnes atteintes de maladies chroniques. Malgré la fatigue, le handicap, celles-ci réalisent qu'elles ont des compétences et des réserves sur lesquelles s'appuyer et qui produisent leurs effets longtemps après le retour à la maison.

 

Asthme, diabète, cardiopathie, arthrose, allergie, obésité, Parkinson, accident vasculaire cérébral, polyarthrites… selon la Haute Autorité de santé (HAS), 15 millions de Français souffrent de maladies chroniques et voient leur qualité de vie dégradée. Les cures thermales constituent des alliées qui peuvent souvent l'améliorer.

 

Comprendre sa pathologie

 

L'idée d'un meilleur accompagnement des malades chroniques est aujourd'hui bien ancrée. Le rapport du Plan 2007-2011 pour l'amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, publié en juillet 2012, souligne l'importance de l'Éducation Thérapeutique du Patient (appelée aussi ETP). Une bonne compréhension de sa maladie et de son traitement est en effet essentiel à une meilleure prise en charge. C'est pourquoi l'éducation thérapeutique fait maintenant partie du parcours de soin. Elle vise le plus fréquemment à soulager la douleur et à améliorer la qualité de vie. La plupart des patients souffrant de pathologies chroniques n'ont d'ailleurs pas attendu le plan ministériel pour se sentir concernés. Forums sur Internet, sites dédiés, les patients lisent et échangent. Par ailleurs, les associations de patients développent avec des professionnels de santé l'information et l'éducation à la santé. Dans ce contexte, le thermalisme trouve une juste place. France Parkinson, Asthme et Allergies, l'Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR), Fibromyalgie SOS… citent ainsi le thermalisme comme traitement et outil éducatif de santé.


Le thermalisme, une thérapeutique globale et personnalisée Parmi les 12 grandes indications du thermalisme, certaines ont apporté la preuve de leur efficacité et sont reconnues pour leur service médical rendu. D'autres font l'objet d'études en cours. C'est l'association conjointe des soins de crénothérapie (soins par les eaux thermales) et de l'éducation thérapeutique qui est applaudie dans ces séjours thermaux. Certaines stations créent même des Écoles de l'asthme, de la veine, du dos ou des programmes d'éducation thérapeutique accrédités par les Agences Régionales de Santé (ARS).

 

Douleurs articulaires et lombalgies
Sont concernés par des cures thermales à orientation rhumatologie des patients souffrant d'arthrose, de fibromyalgie, de séquelles de traumatismes ou de lombalgie. Les soins de balnéothérapie (douche, jet, bain), les applications de boues chaudes et les séances de mobilisation en bassin d'eau thermale se conjuguent à des massages. Par ailleurs, pendant les trois semaines de cure, une éducation sanitaire est prodiguée sous forme d'ateliers, de conférences, ou de pratiques d'activité physique comme la gymnastique. Le traitement thermal, en adjuvant du traitement classique, améliore l'état des patients en termes de douleur et de mobilité.

 

Jambes lourdes et circulation veineuse
L'indication prioritaire en cure thermale de phlébologie est la séquelle de phlébite. Mais quel que soit le stade de l'insuffisance veineuse, jambes lourdes, oedèmes, lymphoedèmes, ulcères, la qualité de vie est altérée. Les soins thermaux comme le couloir de marche, le jet dans le sens du retour veineux, l'aérobain ou la douche écossaise locale, peuvent s'associer à des drainages lymphatiques ou à des applications cicatrisantes à base d'eau thermale. Ces soins ont des effets mécaniques, décongestionnant et tonifiant. Par ailleurs, l'éducation thérapeutique prend tout son sens pour améliorer le port de bas de contention, l'assiduité aux traitements veinotoniques, la diététique et l'encouragement à la marche. Douleurs et
retours veineux s'en trouvent améliorés.

 

Surpoids et diabète
Certaines stations thermales à orientation « affections digestives et maladies du métabolisme » se sont, elles, spécialisées dans l'accueil de patients en surcharge pondérale, souffrant souvent de diabète non insulinodépendant ou d'hyperlipidémie (cholestérol, triglycérides) ; cure de boisson d'eau thermale, aérobains et mobilisation en piscine agissent pour favoriser le rééquilibrage métabolique. Les curistes en profitent pour intégrer de meilleurs comportements hygiéno-diététiques fondés sur l'activité physique et la diététique. Les résultats s'observent autant sur l'équilibrage
glycémique que sur la perte de poids. Troubles cutanés et respiratoires En stations à orientation dermatologie (eczéma de l'enfant) ou voies respiratoires (asthme), les soins naturels à base d'eau thermale assurent une fenêtre thérapeutique permettant la baisse de la consommation de médicaments et l'optimisation du traitement de base. On assiste à une diminution des démangeaisons et des crises, et à l'intégration de notions d'hygiène de vie qui améliorent le sommeil et la qualité de vie.

 

Le curiste sensibilisé cultive son capital santé

 

En milieu thermal, le curiste se retrouve au coeur de sa prise en charge et devient acteur de l'amélioration de sa santé. Il participe et s'inscrit dans le cercle vertueux : maîtrise des connaissances de sa pathologie, adaptation de son comportement, soulagement des symptômes. La cure débute en consultation, dans le cabinet du médecin de ville qui décide avec son patient de l'orientation médicale, du meilleur moment de cure par rapport au stade de la maladie et de la station la plus adaptée. Il prescrit la cure de 18 jours pour qu'elle soit prise en charge par l'Assurance maladie et que la mutuelle assure la complémentarité du forfait thermal et médical. En arrivant en cure, au cours d'une visite obligatoire, le curiste discute des soins avec le médecin thermal. En effet, selon la pathologie, sa gravité, l'état général du curiste et les soins thermaux proposés dans la station, ils décident du programme de soins le plus adapté.
Pendant toute la durée de la cure, le patient est suivi par une équipe de professionnels paramédicaux : hydrothérapeute, kinésithérapeute, nutritionniste, voire podologue. Ils apportent conseils, soins et aident le curiste à comprendre sa pathologie. Le patient vaque de la crénothérapie à un atelier diététique. Il assiste à une conférence animée par un spécialiste sur les troubles veineux ou la fibromyalgie, choisit ses activités physiques, yoga, sophrologie, marche nordique ou gymball. Il redécouvre son potentiel ou renforce ses capacités pour s'assurer une année postcure en meilleure condition physique. Physiquement et mentalement amélioré, un curiste averti vaut dix malades qui se négligent !

 

Non pris en charge par la Sécurité sociale, des séjours courts ciblent les personnes dont l'emploi du temps n'est pas compatible avec trois semaines de cure.  Ainsi, certaines stations ont développé des programmes les jambes lourdes ou les douleurs articulaires.

 

Quelques exemples :

 

À Dax
• Essentiel jambes lourdes

comprend 6 jours avec 4 soins par jour : parcours
de marche, pulvérisation des jambes, bain carbo-gazeux, massage.

 

À Luchon
• Dos Tonic (séjour de 6 jours également)
comprend 4 soins thermaux, 5 séances d'aquagym,
2 rendezvous diététiques et 2 marches nordiques.

 

À Bagnèresde-Bigorre
• Les Semaines santé mobilité proposent
6 jours et 4 soins par jour pour soulager les douleurs articulaires.

Trouvez le séjour qui vous convient sur :
www.medecinethermale.fr et parlez-en à votre médecin.

Auteur :  Parastrid Charlery

avec l'aimable autorisation de Pharma Référence

 



Michel  Chauvet
Commentaires : 1|
Le 24 Novembre 2017

<<Avril 2013>>

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Commentaires :
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
18/10/17 par Ingrid
27/09/17 par Samuel
13/09/17 par Philippe
12/09/17 par Pauline
09/08/17 par Samuel
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :