Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Méditation artificielle : l'avenir
 
Méditation artificielle : l'avenir 12/06/2012

De plus en plus d'études scientifiques s'intéressent à l'influence de la méditation sur l'activité cérébrale. Un rapprochement entre les sciences cognitives et les pratiques spirituelles pourrait il donner lieu à terme une nouvelle forme de méditation déclenchée artificiellement par la technologie?


L'appel du Dalaï Lama


A l'automne 2005, le Dalaï Lama a prononcé le discours d'ouverture du Annual Meeting of the Society for Neuroscience, qui se tenait à Washington. Ce congrès réunissait plus de 30 000 neuroscientifiques, et presque tous ont assisté à cette conférence. Les propos du Dalaï Lama visaient à mettre en évidence les points communs entre la neuroscience et le bouddhisme, quant à leur conception de l'esprit, et il s'est montré très convaincant. Sa présence et son intervention avaient fait l'objet de controverses, liées à son statut d'homme d'état et de leader religieux, c'est sans doute pour cette raison qu'il est resté très attaché à son texte. Mais il s'en est éloigné au moins un fois, pour rappeler au public qu'il était certes un moine bouddhiste, mais aussi un fervent défenseur des technologies modernes.


Il a alors confié aux scientifiques réunis dans le public, que méditer est pour lui une tâche difficile (bien qu'il pratique la méditation pendant 4 heures chaque matin), et si les neuroscientifiques mettaient au point des électrodes agissant sur le cerveau, et permettant d'obtenir les mêmes résultats que la méditation, il serait ravi de les essayer. Au vu des résultats des expériences menées par le MIT (Institut de Technologie du Massachusetts) et les chercheurs de l'université de Stanford, en Californie, ce désir pourrait bien devenir une réalité.


L'intérêt du Dalaï Lama pour les neurosciences est réciproque, au moins pour certains membres de la communauté neuroscientifique. Considérant qu'étudier l'influence de la méditation sur l'activité cérébrale pouvait les aider à comprendre le fonctionnement du cerveau humain, des scientifiques rigoureux comme Richard Davidson et son équipe du laboratoire de l'université du Wisconsin, ont choisi de concentrer leurs efforts sur des personnes ayant une longue expérience de la méditation. Du point de vue neuroscientifique, la méditation se définit comme une sorte de gymnastique mentale qui renforce le contrôle que l'on peut exercer sur le fonctionnement de son propre cerveau. Les prouesses en matière de contrôle de l'esprit, allant du déclenchement de l'état de veille proche du sommeil au maintien en bonne santé et l'amélioration notable de la santé et du bien être des méditants chevronnés, ne souffre plus d'aucune contestation au sein des membres de la communauté scientifique s'étant penché sur les bienfaits de la méditation. Restent à comprendre les mécanismes, hormonaux, électriques ou autres, à l'origine des ces bienfaits, et les reproduire par une technologie...


Méditation : une clé dans les ondes gamma


L'exercice de "méditation concentrative" (focused attention) le plus simple consiste à concentrer son attention sur un seul objet, comme par exemple, sa respiration. Les IRM d'experts de la méditation ont permit d'observer des changements notables dans le réseau cérébral qui régit l'attention, lors de cet exercice. Une deuxième série d'expériences a porté sur un exercice de méditation plus complexe, la "méditation ouverte" ou Vipassana (open monitoring meditation) qui s'apparente par beaucoup d'aspects à la métacognition : l'objectif n'est plus de focaliser son attention sur un objet, mais plutôt d'utiliser son cerveau pour observer son activité mentale, sans s'arrêter sur une tâche en particulier. Les résultats sont pour le moins surprenants : les encéphalogrammes révèlent des oscillations gamma de haute fréquence, dues à l'activité synchronisée de groupes de neurones (qui s'assemblent temporairement). Alors que le cerveau humain ne produit normalement que de faibles oscillations gamma. Encore plus étonnant : les méditants les plus expérimentés parviennent non seulement à produire des oscillations gamma synchronisées de très grande amplitude, mais aussi à maintenir cette activité (oscillations gamma prolongées). Un tel phénomène n'avait jamais été observé chez l'humain auparavant. L'activité gamma en continue émerge donc comme l'une des clés de l'état méditatif.


Mais de nouvelles questions se posent : Qu'est-ce qui détermine le rythme de production des ondes gamma ? Quels sont les éventuels bienfaits de la production en continu de ces ondes ?

Il semble que les mécanismes cellulaires qui régissent le rythme de production des ondes gamma soient activés par de courtes impulsions électriques échangées par les neurones dans le cortex cérébral. Les équipes de Christopher Moore et Li-Huei Tsai au MIT, et de Karl Deisseroth à Stanford ont testé cette hypothèse sur des souris grâce à des procédés d'optogénétique. Ils ont développé des virus en vue d'infecter les interneurones du cortex pré-frontal, avant d'y insérer de la fibre optique pour émettre de la lumière et déclencher une impulsion électrique. Autrement dit, les chercheurs ont fait en sorte de pouvoir allumer ou éteindre certaines cellules du cerveau.


Dans les deux laboratoires, la stimulation électrique des interneurones a déclenché des oscillations gamma, ce qui a permis de confirmer l'hypothèse selon laquelle ces neurones conditionnent le rythme de production des ondes gamma.


Vers la reproduction de l'état méditatif par la technologie ?


La production prolongée d'ondes gamma déclenchée chez ces souris est très semblable à l'activité cérébrale enregistrée chez les maîtres de la méditation lors de l'exercice de méditation ouverte. Cependant, même si le procédé expérimental conçu par ces chercheurs est brillant, la production prolongée d'ondes gamma n'est pas identique à celle obtenue par la méditation. Pour cette raison, et bien d'autres, nul ne peut convenir que cette méthode apporte une réponse satisfaisante à l'appel lancé par le Dalaï Lama à la communauté neuroscientifique de développer une technologie qui puisse remplacer les nombreuses heures passées en immersion dans la pensée contemplative. Mais ces résultats viennent s'ajouter à l'ensemble de données, toujours plus nombreuses, qui suggèrent que la méditation améliore l'attention, la santé mentale et psychologique bien sûr mais également la santé globale. Ils ouvrent de nouvelles pistes au champ d'étude neurocognitif.


Il est certain qu'il faudra patienter encore longtemps avant qu'une nouvelle version de cette technologie soit mise à la disposition du grand public. On a du mal à imaginer une personne suffisamment altruiste pour accepter qu'on injecte des virus génétiquement modifiés et qu'on insère de la fibre optique dans son cerveau. Mais après tout, les méthodes de stimulation cérébrale profonde et de stimulation magnétique transcrânienne sortent progressivement des laboratoires pour intégrer les cliniques, alors qu'elles en sont encore à leurs balbutiements. Le domaine optogénétique se développe très vite : on a récemment infecté des neurones et implanté de la fibre optique sur des primates, avec succès. Dans tous les cas, l'idée de reproduire en partie l'activité cérébrale obtenue par la méditation, à l'aide de technologies nouvelles, est passée du domaine de la science-fiction au champ des possibles scientifiques. De là à générer une technologie nous menant au bien être méditatif parfait, des casques de méditation s'activant par pression d'un bouton, à l'invention de nouveaux matelas assurant sommeil parfait et bien être idéal, nous pouvons tout imaginer. De là à ce que la science apporte à l'humanité la sagesse tibétaine inspiré de la méditation, il y a en revanche encore bien plus qu'un pas...



Simon  Muzi
Commentaires : 1|

Il existe 2 Articles pour cette Catégorie :12>>

Le 30 Avril 2017

<<Juin 2012>>

DLMMJVS
1
2
3
4
6
7
8
9
10
11
13
14
15
16
17
18
20
21
22
23
24
25
27
28
29
30
Commentaires :
13/04/17 par Sandra
13/04/17 par Huguette
10/04/17 par Huguette
10/04/17 par Huguette
04/04/17 par Gabriella
30/01/17 par Magnetiseur
30/01/17 par Magnetiseur
21/01/17 par Sophie
12/01/17 par Ella
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :