Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Courbures et pathologies du DOS
 
Courbures et pathologies du DOS 19/12/2022


Pourquoi le dos semble-t-il le siège de tant de troubles? Y a t'il une fragilité "structurelle" sur cette zone, un état qui, par nature, fait de la colonne vertébrale une zone sensible aux contraintes du quotidien ? La réponse est... oui et non!

Oui si l'on considère nos vertèbres et bassin comme des structures en cours d'évolution, pas encore arrivées à maturité,
Et non parce qu'elle n'est pas "fragile" par nature, mais subie des stress trop forts (physiques, émotionnels ou endocriniens notamment) qui ne devraient simplement pas exister! Voici quelques explications à ce sujet:



Des courbures récentes, une posture fragile:


L'être humain est en ceci différent des autres espèces qu'il vient "à peine" de passer d'un état de quadripède à un état de bipède.. Il y a 6 millions d'années, les hominidés changeaient tout: d'une posture horizontale ils passaient à un état vertical, et les structures osseuses allaient devoir s'adapter aux nouvelles contraintes que cela implique! Un changement de paradigme qui est, encore aujourd'hui, en cours d'évolution...

C'est ainsi que l'organisme humain comporte encore des points de faiblesses au niveau de la colonne vertébrale, et que les discopathies, les hernies discales (ou autres scolioses et cyphoses) sont toujours bien d'actualité!



De quadrupède à bipède: des courbures modifiées


Des structures encore imparfaites:


Que ce soit la zone du bassin, le sacrum ou encore les dernières vertèbres lombaires, les structures osseuses dites "porteuses" vivent des contraintes qu'elles ne subissaient pas auparavant ! L'organisme s'adapte, mais très lentement: Il lui faut quelques 50 000 ans pour opérer la moindre évolution d'une vertèbre ou d'un os...

Il en va de même pour les alignements vertébraux: la "lordose", cette courbure qui pousse les dernières vertèbres lombaires vers l'avant, est donc bien récente si l'on en croit l'image ci-dessus...

C'est donc en toute logique que des douleurs peuvent survenir sur la zone lombaire (cette dernière partie de la colonne située au dessus du bassin): Dès que l'on va porter des charges un peu lourdes de façon répétée, l'organisme saura signaler par des douleurs qu'il vaudrait mieux ne pas trop prolonger les efforts! La structure bassin-lombaires n'est pas totalement "adaptée" à ces efforts.

Il en va de même pour la taille des vertèbres:  la gravité terrestre impose un port de charge bien supérieur à ce qu'elle était lorsque l'Homme déambulait encore à 4 pattes. L'ossature a donc dû s'adapter. Et c'est en renforceant la taille des vertèbres lombaires et en incurvant la lordose que l'adaptation eut lieu.



On voit nettement ici que la courbure lombaire ainsi que la taille du sacrum et des vertèbres se sont adaptées à la gravité en prenant plus de volume.



Causes physiques des problèmes de dos:


Bien que nos structures osseuses aient une "fragilité" inhérente, leurs faiblesses dûe à l'évolution en cours n'explique pas tous nos problèmes! Le dos est aussi trop souvent mis à contribution physiquement parlant, notamment dans:

  •     les postures statiques prolongées

  •     les efforts répétitifs en sport

  •     les activités professionelles physiques


A l'instar du mât d'un bateau soumis à une tension trop forte de ses cables, la colonne vertébrale est soumise à des tensions musculaires. Si ses muscles sont trop tendus d'un côté, la colonne va subir des "torsions" qui donneront lieu à des scolioses ou des cyphoses par exemple. C'est le cas de nombreux ouvriers agricoles, ou des personnes impliqués dans des activités du bâtiment depuis trop longtemps...

L'oganisme génère des tensions musculaires lorsqu'il perçoit l'environnement comme "traumatisant".

Dos et postures sédentaires:


C'est aujourd'hui une des premières causes de douleurs dorsales: La posture assise au travail est, contrairement aux idées reçues, une posture très contraignante sur le plan bio-mécanique! Plus que la position debout ou allongée. Cela est dû à la pression interne générée par cette posture sur les disques et vertèbres (lombaires notamment). Si elle se prolonge dans le temps, le corps percevra cette position comme un forme de "traumatisme chronique", et pourra induire des hernies discales ou bien augmenter des scolioses existantes...


Le sport et la colonne:


On dit souvent que "le sport est bon pour la santé". C'est en partie vrai! Mais lorsque des discopathies ou des protrusions de disques sont avérées, l'organisme va vivre un effort physique comme un stress mécanique. Un état ou des micro traumatismes s'accumulent et viennent agraver l'état des structures vertébral... Ainsi, pathologies discales et discarthroses peuvent survenir dans ces cas là.. surtout dans des sports précis pratiqués pendant longtemps. Egalement, l'arthrose "normale" c'est à dire la zygarthrose pourra impacter les vertèbres dès l'âge de 40 ans!


Torsions ou pressions sur la colonne en sport induisant des formes d'arthroses, à long terme...

Les activités pro:

C'est un peu la somme des 2 causes précédentes: Des postures prolongées ou soutenues, avec des ports de charge ou des torsions du dos qui vont être "subies" par le corps et donc le dos. C'est le cas des travailleurs en BTP mais aussi des artisans ou musiciens qui doivent longtemps garder une position statique.


Causes émotionnelles:

C'est une des raison les plus sous-estimées: L'organisme est parfois directement impacté par des stress chroniques, ou des évènements choquants ponctuels. Concrètement, la "somatisation" d'un évènement marquant peut revetir bien des formes:

  •     hernies discales

  •     lombalgies aigües

  •     lombo-sciatiques

  •     sciatalgies etc..

Toutes ces pathologies survenant après tout type de stress environemental, tels:

  •     peurs,

  •     colères,

  •     surprises fortes,

  •     ressentiments etc...

La posture de la colonne vertébrale est d'ailleurs souvent à l'image de l'état d'esprit ! Voûté lorsque l'on se sent abattu, augmentation d'une scoliose déjà présente suite à un stress chronique, etc...Les problèmes apparaissent donc plutôt lorsqu'un trouble psy s'installe dans la durée.



La scoliose peut s'amplifier lorsqu'un stress (chronique) est vécu par la personne

Causes endocriniennes et biochimiques:

Les scolioses sont souvent le fait de troubles endocriniens. Pathologies plus présentes chez la femme que l'homme, il peut y avoir 3 causes principales:

  • Des modifications hormonales internes

  • Des perturbations endocriniennes externes

  • Des carences nutritives ou des facteurs congénitaux

Certaines adolescentes ont parfois des changements radicaux qui surviennent vers 9-12 ans d'âge. Par manque de syncronicité hormonale ou par des dosages endocrines anormaux,   cetaines tensions musculaires asymmétriques sur la colonne peuvent survenir. La colonne se conforme alors à une chaîne de muscles tendue à droite et relâchée à gauche par exemple...


Certaines jeunes femmes rapportent avoir vu leur scoliose débuter à la suite de prises de médicaments, tels que des hormones de croissances avant l'âge de 10 ans. Ceci fait parti des risques médicamenteux connus! Mais une fois que le problème est avéré, les solutions sont rarement faciles d'accès. Il existe pourtant bien des pratiques thérapeutiques qui auront un effet certain.. Voir plus bas.


On rapporte aussi des postures anormales lorsque des carences alimentaires persistent durant l'enfance: La cyphose, la stature du "bossu", peut être d'origine nutritive, ou congénitale notamment.


Enfin, certains perturbateurs endocriniens connus ont également une incidence sur les scolioses (ou même les hyperlordoses):

  • les retardateurs de flammes (tapis, plaides, sièges etc...)

  • les phtalates, (dans les bouteilles plastiques)

  • les Bisphénols A et autres poly-phénols.

A la longue, ces substances chimiques vont impacter le bon déroulement hormonal, notamment à des périodes clées pour la femme telles que l'adolescence et le cycle menstruel. In fine, c'est la posture du corps qui peut -entre autre- être un témoin de ces perturbations.

Les troubles de la courbure vertébrale:

On dénombre donc 3 grands troubles posturaux sur la colonne:

  • La scoliose

  • L'hyperlordose (position trop cambrée)

  • La cyphose, abusivement dénommée ainsi pour parler de l'hyper-cyphose dorsale.

Pour chacune de ces pathologies, les causes peuvent être multiples. On ne peut pas prédire à l'avance quelles causes induiront quels troubles de la courbure avec le temps...




Hernies discales, arthrose et discarthrose:

Voici donc les différentes pathologies du dos que l'on peut lier à des problèmes de posture:

  • discopathies (les disques en bleus sur la photo ci-dessus sont abimés/diminués)

  • arthroses inter-articulaire (les zones articulants les différentes vertèbres, ici en rouge à gauche)

  • discarthrose (les plateaux des disques sont déteriorés)

  • unco-discarthrose (les bords des plateaux sont déteriorés)

  • pincements discaux (les disques en bleus sont pincés entre 2 vertèbres)

  • hernies ou protrusions discales (on voit un disque en bleu qui "déborde" de la surface des plateaux)

Toutes ces pathologies peuvent être en lien avec une anomalie posturale! Ceci arrive bien sûr avec des années de mauvaises attitudes ou d'efforts trop soutenus...



Et donc.. que faire dans le cas de ces pathologies?

Bien des traitements existent, mais ils ont généralement 1 point en commun: Tous nécessitent un travail étalé sur la durée. Dans la mesure où les causes profondes de ces pathologies seront bien analysées et cernées, on pourra citer des thérapies telles que:

  • Ostéopathie

  • Fasciathérapie

  • Craniopathie

  • et bien sûr des thérapies millénaires telles que le yoga de posture.


Dans ces approches thérapeutiques, différents modes opératoires seront tentés, tels que:

  • Dévrillage globale de la colonne vertébrale,

  • Libérations des adhérences entre tissus,

  • Mobilisation des sutures crâniennes, du bassin,

  • Ré-ajustement des tissus articulaires

Chaque approche aura son intérêt clinique et sera plus ou moins adapté à telle ou telle personne.

Romain Peissel, DC,
chiropracteur à Toulouse
site de l'auteur : www.chiropratique-france.net



Romain  Peissel
Commentaires : 0|

Il existe 3 Articles pour cette Catégorie :123>>

Le 7 Février 2023

<<Décembre 2022
DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Commentaires :
18/10/22 par Johanna
17/10/22 par Mathieu
10/10/22 par Ricardo
27/08/22 par Anne
08/07/22 par Mathieu
08/07/22 par Mathieu
17/06/22 par Johanna
26/10/21 par alexandre
22/10/21 par Etienne
Non inscrit ?


Un sujet ?
Catégories :