Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Fondements de la medecine chinoise
 
Fondements de la medecine chinoise 05/04/2012

La médecine chinoise est basée sur des fondements diamétralement opposés à ceux que l'on peut rencontrer dans la médecine traditionnelle occidentale. En effet, elle repose sur plusieurs principes qui relèvent plus de la spiritualité que du domaine médical à première vue.

Tout d'abord, le point le plus important et qui englobe toute la philosophie de cette discipline est la notion de globalité : la médecine chinoise est plus qu'une source de relaxation et donc un véritable art de penser, où l'univers est perçu comme un tout, une globalité. Dans cette optique, cette pensée englobe cinq aspects de notre univers : le corps est compris en tant qu'individualité propre et chacune de ses facettes interagit avec les autres, l'homme (microcosme) et l'univers (macrocosme) sont dans une relation d'échange permanent, l'homme entretient un rapport de même nature avec les cycles de la nature (saison, jours, …) et enfin, les facettes psychiques et physiques ont une influence réciproque l'une sur l'autre.
La médecine chinoise repose sur un certain nombre de fondements qui sont comme une base philosophique à cette pensée. Le plus importants sont le Chi, le Ying & le Yang, ainsi que les cinq éléments.

Le Chi : Parmi les concepts qui fondent la philosophie de la médecine chinoise, le plus important est le Chi, car tous les autres concepts en découlent. Le Chi est un flux d'énergie en mouvement perpétuel dans le corps, et qui connait une circulation ininterrompue lorsque le corps humain est en bonne santé. En revanche, en cas de maladie ou trouble émotionnel, il est stagnant, bloqué, et provoque alors une sensation de faiblesse, mauvais sommeil ou encore un manque de vitalité. Dans la médecine chinoise, on considère que les maladies sont les symptômes de déséquilibres et ces derniers sont assimilés aux organes touchés par ces troubles. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces déséquilibres : elles seront de natures internes, externes ou autres.

Le Ying & le Yang : ces deux éléments sont basés sur le principe essentiel de la médecine chinoise : le Chi. Ils illustrent la totalité de notre univers et le fait que ce dernier soir en mouvement perpétuel. En effet, le Ying et le Yang sont les deux facettes contraires mais complémentaires de l'univers. La première symbolise tout ce qui est lié à des aspects sombres, froids, humides, féminins, réceptifs tandis que le Yang, lui, représente tout ce qui est lié à des aspects lumineux, chauds, masculins, actifs. Ces deux facettes sont cependant inextricablement connectées l'une à l'autre, et dominent l'autre de façon alternée. De plus, le Ying et le Yang fonctionnent par cycles, comme celui du jour et de la nuit par exemple.

Les 5 éléments : selon la pensée chinoise traditionnelle, l'univers est composé de cinq substances : le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. Ces substances sont également appelées sous le nom de « mouvements », terme qui définit leur capacité à se mouvoir.  Cette théorie est basée sur le principe de la division de notre monde en cinq aspects et dessine des lignes directrices pour l'interprétation des éléments composant notre univers.
Chaque mouvement possède des propriétés qui lui sont propres: Le Bois (Mu 木) : croissance, souplesse, impulsion vitale et libre mouvement ; Le Feu (Huo 火) : production de chaleur et mouvement ascendant ; La Terre (Tu 土) : production et transformation, transport des liquides et éléments nutritifs ; Le Métal (Jin 金) : malléabilité et dureté, capacité à trancher et restreindre ; L'Eau (Shui 水) : humidification, écoulement vers le bas, stagnation, conservation.

Enfin, la médecine chinoise applique ces différents fondements philosophiques par le biais de plusieurs disciplines. Elles sont au nombre de cinq et suivent les principes énumérés précédemment : l'acupuncture (technique de pression de points énergétiques à l'aide d'aiguilles disposées sur le corps),  la pharmacopée chinoise (traitement par les herbes médicinales), la diététique chinoise (équilibre alimentaire particulier et un rapport aux aliments),  le massage Tui Na ( technique de massage traditionnel chinois de type dynamique et qui stimule les flux d'énergie pour faciliter la circulation du Chi) et enfin le Qi Gong (exercices de gymnastique à base de respiration et de souplesse). A noter que le massage shiatsu en est également une forme de dérivé.

La médecine chinoise apparaît donc comme une discipline basée sur l'harmonie avec son propre corps et mêle à la fois des données scientifiques (connaissance du corps humain, des vertus médicinales des plantes, des qualités des différents aliments…) et des concepts qui relèvent plutôt du domaine spirituel. Dans cette mesure, la médecine chinoise est une science complète qui prend en compte les facettes physiques et psychologiques de la santé humaine, qui sont en effet inextricablement liées. Cette discipline est donc un art de vivre qui ne s'arrête pas à soigner mais qui entretient au quotidien le corps humain car elle est aussi bien préventive que curative.



Simon  Muzi
Commentaires : 1|

Il existe 15 Articles pour cette Catégorie :<<123456789101112131415>>

Le 26 Juin 2017

<<Avril 2012>>

DLMMJVS
1
2
3
4
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
18
19
20
21
22
25
26
27
28
29
Commentaires :
13/04/17 par Sandra
13/04/17 par Huguette
10/04/17 par Huguette
10/04/17 par Huguette
04/04/17 par Gabriella
30/01/17 par Magnetiseur
30/01/17 par Magnetiseur
21/01/17 par Sophie
12/01/17 par Ella
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :